Page principale Table des matier

P. Svarogich

Principia de l'astrologie polyzodiacale

10. Définitions
Astrologie est une science qui détermine la correspondance entre les événements ayant lieu dans le monde avec les mouvements de corps célestes.

Notion d'aspect sur un zodiaque donné peut être définie pour deux points arbitraires sur le cercle zodiacal et, en conséquence, pour leurs prototypes sur la sphère céleste. Deux points sur un cercle zodiacal sont en l'aspect de Nème harmonique, si un point appartient à la famille de Nème ordre de deuxième point. Aspect est aussi la distance correspondante angulaire entre les images de deux points donnés sur le cercle zodiacal.

Angle dynamique — angle entre le plan de l'équateur local et l'axe de l'anisotropie.

Cercle zodiacal — un cercle de longitudes zodiacales avec une origine et points sensibles sur lui.

La transformation progressive conforme t = P(T): mettons en correspondance l'intervalle considéré du temps T à l'autre intervalle t (t) ainsi que le déplacement du noeud ascendant local du deuxième zodiaque sur le premier rélativement à l'origine fondamentale du premier zodiaque pour l'intervalle considéré du temps T était égal au déplacement du noeud descendant local du premier zodiaque sur le deuxième rélativement à l'origine fondamentale du deuxième zodiaque pour l'intervalle du temps t..

La transformation directionnelle conforme (ou la direction conforme) est une composition de deux progressions conformes identiques, c.-à-d. la répétition de la transformation conforme progressive t = D (T) = P ( P (T)). Le temps directionnel est le temps progressif du temps progressif.

La transformation de profection conforme (ou profection conforme) est une composition de deux progressions conformes différentes, c.-à-d. de 2 progressions de 2 paires différentes de zodiaques de né. Par exemple, la profection conforme solaire-lunaire solaire-terrestre—= RSL–ST (Tº  PSL ( PST (T)) (SL — signifie solaire-lunaire, ST — solaire-terrestre) est près de la définition de profection habituel (30° par année).

Profection conforme rapide — une composition de deux progressions conformes différentes, dans laquelle on applique premièrement la transformation rapide au temps transit, et après la plus lent. La progression rapide est identifié avec la transformation progressive, qui "comprime" temps par plus de fois.

Profection conforme lente — une composition de deux progressions conformes différentes, dans laquelle on applique premièrement la transformation lente au temps transit, et après la plus rapide. Les deux profections se sont distinguées par le nom plein. Zodiaques solaires, terrestres et lunaires produisent 3 genres de profections. Exemples:
profection rapide du 1ère genre (solaire-lunaire solaire-terrestre):
= RSL–ST (Tº  PSL ( PST (T)). " 30° par an"
profection lent du 1st genre (solaire-terrestre solaire-lunaire):
= RST–SL (Tº  PST ( PSL (T))." 30° par an"
profection rapide du 2nd genre (lunaire-terrestre solaire-terrestre):
= RLT–ST (Tº  PLT ( PST (T))." 12° par an"
profection lent du 2nd genre (solaire-terrestre lunaire-terrestre):
= RST–LT (Tº  PST ( PLT (T))." 12° par an"
profection rapide du 3rd genre (lunaire-terrestre solaire-lunaire):
= RLT–SL (Tº  PLT ( PSL (T)). "jour pour an"
profection lent du 3rd genre (solaire-lunaire lunaire-terrestre):
= RSL–LT (Tº  PSL ( PLT (T)). "jour pour an".

Cuspide de demeure d'un corps central de Nème ordre — point de la famille de Nème ordre de l'origine fondamentale (localise à 90° dextrorsum du corps central), c.-à-d. le point sur le cercle zodiacal avec la longitude égale à la partie du cercle complet, où n — numéro de cuspide, N- ordre de la famille de l'origine fondamentale. Pour N = 12 — simplement le cuspide de demeure.

Cuspides des signes zodiacals de Nème ordre — points du Nème ordre de la famille de l'origine, qui différe de l'origine fondamentale.

Cuspide de maison — la projection de cuspide de demeure sur un autre zodiaque.

Cuspide bidimensionnell de demeure — un grand demi-cercle de points sur la sphère céleste avec la longitude zodiacal de cuspide unidimensionnell de demeure.

Équateur local (plan) est déterminé par deux vecteurs: le vecteur de la force F, agissant sur né de côté du corps central comme un intégrité et le vecteur de la vitesse V du corps central sans tenir compte d'aberrations dans le propre système de référence non-rotante de né.
Le produit vectoriel P= F´ V définit un vecteur vers le pôle nord du système des coordonnées astronomiques considéré.
Le vecteur A vers l'origine fondamentale du corps central est donné par le produit vectoriel (A= e´ P) du vecteur e de l'anisotropie de l'espace causé par le corps central dans le point de né et le vecteur polaire P.
Il est convenable nommer l'origine fondamentale comme un point oriental du corps central.

Point occidental — point de la sphère céleste, opposé au point oriental.

Vecteur e de l'anisotropie — caractéristique vectorielle phénomènologique de l'anisotropie de l'espace, causé par le corps massif dans le point de né. Pour le corps massif éloigné c'est la direction vers son centre sans tenir compte d'aberrations, c.-à-d. le vecteur tangent à la ligne géodésique purement spatial, qui connecte le né et le corps massif éloigné. Pour la Terre c'est le vecteur en direction de l'attraction gravitationnelle de né par la Terre.
Définissons le plan méridional local comme un plan perpendiculaire aux plans horizontal et équatorial locaux.
Appelons le plan de l'horizon local de l'anisotropie ou le plan horizontal local, comme un plan perpendiculaire à l'axe de l'anisotropie créé par le corps central au point de né.
Appelons le point d'intersection de la ligne commune pour les plans méridional et équatorial locaux avec la sphère, la direction à qui forme un angle central aigu avec la direction de l'axe de l'anisotropie du né au corps central, comme point de conjonction, et le point opposé comme point d'opposition.
Appelons le point d'intersection de 2 grands cercles horizontal et méridional locaux comme point boréale et point australe.

La séquence d'événements de la vie de né comme combinaisons des coordonnées et des moments de temps il est convenable nommer comme ligne d'Univers de né.

Moment de création — moment de naissance d'un né comme un intégrité. Nous introduisons ce terme pour éviter les débats futiles sur ce que peut être le vrai moment de naissance, puisque chaque astrologue a son opinion particulière sur le moment exact de naissance. Soulignons que c'est un moment exact, plutôt qu'un intervalle de temps, choisi par événements suivants de la vie du né de point de vue de technique de l'aspect exact et la triade fondamentale.

Orbe de l'aspect — la déviation maximum de la différence zodiacal longitudinale entre 2 points du valeur angulaire exact qui caractérise l'aspect, quand il est encore possible considérer cet aspect entre 2 points sur le cercle zodiacal en certain sens.

Appellons la procédure qui assigne la coordonnée longitudinale zodiacale aux points de sphère céleste comme la parametrisation.

Planète comme un élément zodiacal — point sur lecercle zodiacal, qui a la longitude zodiacal du point sur la sphère céleste, représentant la planète. Point qui représente la planète sur la sphère céleste est défini par la direction du vecteur de l'anisotropie causée par cette planète dans le point de né.

Projection (image) sur le deuxième équateur de point sur le premier équateur a la longitude zodiacal dans le système des coordonnées du premier zodiaque de son prototype (point sur le premier équateur).

— intégrité, dont la ligne d'Univers (destin comme un ensemble d'événements) est d'intérêt pour nous.

Appellons le corps massif, qui engendre le zodiaque donné, comme le corps central.

La famille de Nème ordre de points engendrés par premier point sur le cercle zodiacal — N points localisés symétriquement dans les coins de N-agon régulier inscrit dans le cercle zodiacal. Définition rigoureux: points de la famille de Nème ordre d'un point donné peuvent être reçu du premier point par action de la représentation régulière de sous-groupe cyclique de Nème ordre du groupe à paramètre unique de rotations.

Premier point de famille — point-génératrice de la famille.

Événement — mort d'une intégrité et naissance de l'autre. Événement vient à l'endroit certain et le moment de temps certain, c.-à-d. en ce sens ce terme conforme à la notion d'événement dans la théorie de la relativité générale comme une collection des coordonnées spatiale et temporelle.

Demeure (maison, signe) — l'intervalle sur le cercle zodiacal du cuspide d'une demeure (maison, signe) jusqu'à la cuspide de la demeure suivante (maison, signe).

Demeure (maison, signe) unidimensionnelle — l'arc sur le cercle zodiacal identifié avec l'équateur de ce zodiaque local.

Demeure (signe) unidimensionnelle — ensemble de points sur la sphère céleste, avec les mêmes longitudes zodiacales du zodiaque considéré, que les points du demeure (signe) unidimensionnelle correspondante sur l'équateur local considéré.

Aspect exact — dans ce travail sous l'aspect exact est compris un aspect avec l'orbe de 30". Cependant il est possible que ce n'est pas un orbe fondamental, mais une erreur des calculs astronomiques et astrologiques. Quand nous augmenterons la précision des calculs, nous comptons diminuer l'orbe d'aspect exact à minimum jusqu'à 1" sans changer la conception.

Triade (fondamentale) d'événement: planète, aspect, cuspide de demeure (maison). Planète et cuspide dans l'aspect exact. La venue de cet événement est fixé par le moment quand cet aspect à vie courte devient exact.

Appelons 2 points d'intersection de deux équateurs et leurs images sur les cercles zodiacaux comme noeuds locaux. Par définition le noeud local de l'équateur de deuxième zodiaque sur l'équateur de premier zodiaque est le noeud local ascendant, si a après un petit déplacement du point consideré d'intersection dans la direction positive (sinistrorsum si on regarde du pôle nord) le long de deuxième cercle zodiacal le point obtenu sera plus proche au pôle nord du système des coordonnées équatoriales de premier zodiaque, que le point d'intersection.

Noeud local descendant — le deuxième point d'intersection, opposé au noeud local ascendant.

Le même point d'intersection de deux équateurs peut, selon le cercle zodiacal, être identifié en deux façons: par example le point equinoxial vernal peut être appelé comme un noeud ascendant solaire sur l'équateur terrestre ou un noeud descendant terrestre sur l'équateur solaire (ecliptique).

<<< >>>