Page principale Table des matier

P. Svarogich

Principia de l'astrologie polyzodiacale

5. Aspects, orbes et la technique d'interprètation des calcules de précision

5.1. Aspects
5.2. Orbes
5.3. L'orbe expérimental des aspects 'exactes' et la précision des calculs astronomiques et astrologiques
5.4. Les points d'événement de l'horoscope

5.1. Aspects

Notion d'aspect sur un zodiaque donné peut être définie pour deux points arbitraires sur le cercle zodiacal et, en conséquence, pour leurs prototypes sur la sphère céleste. Deux points sur un cercle zodiacal sont dans l'aspect de Nème harmonique, si un point appartient à la famille de Nème ordre de deuxième point. En limites d'une harmonique les aspects sont distingués par le nombre n, qui montre que la distance angulaire entre deux points sur le cercle zodiacal est égal à. Un événement comme une transition qualitative de l'état de né arrive à la présence d'un aspect entre éléments zodiacaux.

Nous voulons accentuer spécialement qu'un aspect entre deux points sur la sphère céleste n'est pas défini par la distance angulaire correspondante entre ces deux points. Un aspect est la distance correspondante angulaire entre images de deux points donnés sur cercle zodiacal. Par conséquent, et c'est connu depuis Ptolémée [19], le nombre d'aspects entre deux points sur la sphère céleste peut être égal au nombre de zodiaques qui vous considérez.

<5.2 Orbes

La compréhension correcte de ce qui est orbe est le problème le plus lourd pour l'astrologue, qui utilise le symbolisme astrologique et les techniques de calculs d'événement. Sous la notion d'orbe dans astrologie on comprend la déviation de différence en longitude entre deux points sur le cercle zodiacal de la valeur exacte, assigné par l'aspect, qui est compris comme une partie rationnelle de cercle complet (360°). L'orbe est aussi identifié avec la déviation maximum de la différence en longitude de la valeur adéquate, pour laquelle il est encore possible parler de l'aspect entre 2 points sur le cercle zodiacal en quelque sens. Ici sous le mot 'sens' le type d'interprétation d'un aspect est compris. Chaque type de l'interprétation correspond à un orbe qui est intrinsèquement inhérent à lui.

Quand on interprète un thème natal l'orbe des aspects peuvent former plusieurs degrés. Il est possible nommer les aspects avec tel orbe comme aspects psychologiques, qui sont utilisés pour la détermination de nature de né, ses réactions, relations avec autres personnes et avec la société comme une intégrité, sphéres d'intérêts, les professions etc.

Cependant dans les calculs prévisionnels, quand on interprète la nature d'un événement, il est nécessaire utiliser l'orbe d'un degré approximativement. Décrivons en bref la technique de l'interprétation de l'événement, laquelle nous avons appris de Markina N. Yu., qui à son tour a cité le nom de Vaisberg V.A. La nature d'un événement et le temps approximatif de sa réalisation ont connecté avec la formation de l'ensemble d'aspects de l'événement considéré. Nous considérons les aspects de planètes entre eux et entre planètes et cuspides des maisons (et demeures). Sous le cuspides de la maison nous comprenons ici les projections sur le zodiaque considéré des demeures d'un autre zodiaque. La nature d'événement est définie par maisons (demeures), qui sont activées par les aspects de l'ensemble. Une maison (demeure) est considérée comme activé, si la planète-maître et la planète-significateur ont un aspect entre eux, aussi bien que tout les deux planètes ont des aspects à la cuspide de cette maison (demeure). On marque sur le cercle zodiacal les planètes et cuspides natales comme transites. Dans les calculs on contrôle les aspects entre deux points natals, entre point natal et transit et entre deux points transits. Et en outre sous le point transit il est nécessaire comprendre un point correspondant à progressif, directionnel ou l'autre thème symbolique (Fig. 6).

Fig. 6. La structure de l'ensemble d'aspects d'un événement. Les aspects déterminant le développement de cet événement dans temps (son structure temporelle) sont marqués par lignes grasses.

En conduisant les recherches en limites de ce travail nous avons trouvé un type nouveau d'interprétation de l'aspect. C'est l'aspect induisant la venue d'un événement. L'ensemble d'aspects, qui nous avont discuté dans le paragraphe précédent, existe (dans l'orbe de 1°) quelque intervalle de temps. Comment définir le moment exact de venue de cet événement? Outre cela, des événements consistent de plusieurs sous-événements, qui arrivent un après l'autre. Par exemple, quand vous un nouvel appartement premièrement vous l'achètez et seulement plus tard vous déménagez le. Dans un ensemble d'aspects il y a les aspects à longie période et les aspects à vie courte. Les aspects à vie courte sont les aspects aux cuspides transites (progressives, directionnelles etc.) des planètes natales et transites (progressif, directionnel etc.). Les moments de temps, quand un de ces aspects devien exact, définit le temps exact de venue de l'événement, ou un des sous-événements, quand ils sont plusieurs.

5.3 L'orbe expérimental d'aspects 'exactes' et la précision des calculs astronomiques et astrologiques

L'orbe expérimental d'aspect "exact" est 30" environ . Dans nos recherches nous avons utilisé pour les calculs le programme astrologique CONCEPT. La précision des calculs des coordonnées de la planète par ce programme est 1" environ. Cependant l'erreur possible dans la détermination de l'orientation de la Terre peut atteindre 15". Justement la précision de détermination de l'orientation de la Terre détermine la précision de calcul de position de la cuspide de la maison, qui peut être plusieurs fois plus mauvais que la précision de l'orientation de la Terre. Le programme CONCEPT a été écrit par Sergei Tarassov, l'auteur du programme astrologique ALMAGEST suivant les algorithmes, énoncé dans ce travail. Notons que de touts programmes astrologiques que nous connaissons l'ALMAGEST possède l'unité astronomique le plus exacte en ce qui concerne les coordonnées des planète comme de l'orientation de la Terre. Pour le moment il n'est pas clair, si l'orbe de 30" est purement de la nature calculative, c.-à-d. déterminé par la précision de calculs astronomiques et géométriques, ou il est fondamental, c.-à-d. 30" est une domaine de sa sensibilité astrologique. Il est nécessaire noter qu'une grande partie d'erreurs (à moins que superstitions) est connecté en astrologie avec les erreurs pures astronomiques prises en limites de quelque technique pour un orbe fondamental astrologique. Nous espérons que l'orbe de 30" est purement de la nature calculatoire, et l'augmentation de précision des calculs d'orientation de la Terre réduira l'orbe expérimental. Cependant pour le moment la précision de l'orientation de la Terre de 15" est suffisant, depuis que son adéquat utilisation exige les coordonnés géographiques de né aux moments différents de sa vie precises à 400 mètres. Même leur détermination avec la précision meilleure que 300 mètres (environ 10") n'améliore pas la situation, puisqu'il exige pour l'obtention de plus grande précision dans les calculs les cartes gravimetriques. L'obtention de plus grande précision à peine intéressera un astrologue, pourtant est très intéressant à physicien, puisqu'elle permettra à prouver sérieusement l'inutilité de corrections pour l'aberration dans les calculs astronomiques pour l'astrologie.

5.4. Les points d'événement de l'horoscope

La question, quels sont les points sur zodiaque qui sont connectés avec la venue d'un événement, pas si simple comme il paraît à première vue. Pas touts les points sur le cercle zodiacale sont connectés avec la venue d'événement. L'exemple principal de tels points est cuspides de signes du zodiaque solaire. La position de planète dans un signe zodiacale solaire paraît vivement dans la personnalité, et le changement d'un signe zodiacale solaire par la planète progressive peut causer des changements éclatants dans la vie de la personne. Cependant les événements associés avec tel changement viennent sur l'aspect de la planète considéré à une cuspide de la maison ou à une autre planète justement avant de ou après l'entrée d'une planète progressive dans le signe.

L'événement est porté par les planètes et les cuspides des maisons comme projections des cuspides des demeure (points de la famille du 12ème ordre de la Terre comme un corps central) de zodiaque terrestre sur le zodiaque solaire. On sait aussi de la tradition astrologique européenne médiévale (directions de Ptolémée-Placidus) qu'événements arrivent sur aspects de planètes aux cuspides de demeures dans le zodiaque terrestre. D'ici il est possible faire une conclusion que l'événement est porté, outre des planètes, par les cuspides de demeures zodiacales et les cuspides de maisons comme projections de cuspides des demeure d'un zodiaque sur un autre. Pour le zodiaque terrestre ce fait est prouvé par les siècles de pratique astrologique.


Selon Ptolémée entre deux planètes peut être simultanément 2 aspects — habituel (solaire) et "mondial" (terrestre).
Aspects de planètes à cuspides des demeures dans la mesure angulaire de zodiaque terrestre avaient été utilisé en limites de la méthode de directions dans la pratique médiéval astrologique. A présent pratiquement personne ne les utilise.
Nous doutons de l'existence de quelque base rigoureuse sous les notions de maître, significateur, exaltant et leurs antipodes. Plus vite c'est le mode noter le pouvoir et l'intensité de planète dans signe ou maison (demeure). Nous avons simplement cité la variant connue de technique des calculs prévisionnels. Quelque fois il convient prendre un exaltant ou significateur à l'analyse de l'événement, ou simplement une des planètes, dont caractéristiques sont combinées (ou opposées à) avec le signe ou maison (demeure).
Plus souvent les points de quelque thème symbolique sont considérés, puisque les cuspides des maisons transites mouvent trop rapidement dans le temps transit (vrai) pour prendre en consideration les événements autres qu'un accident, distruction des plats etc.
Pour XX siècle.
La détérioration de la précision de la détermination de la cuspide de maison est déterminée par le fait qui la cuspide de maison est un point d'intersection du plan de la cuspide de maison et le plan d'ecliptique. Le plus petit est l'angle entre ces deux plans, le plus pire est la précision. Cette note est particulièrement important à hautes latitudes. Par exemple sur la latitude de Moscou la précision peut tomber par un ordre.
Sur la langue de la théorie générale de relativité ça signifie l'usage pour la détermination de position de planète sur le cercle zodiacale de la ligne géodésique pas de genre lumière, mais une ligne géodésique purement spatiale.
Tel imprécision peut être connecté aussi avec ce, quand l'ecliptique locale (équateur local de zodiaque solaire) oscille, les distances mutuelles de planètes dans la mesure de zodiaque solaire local changent du moins, que leur coordonnée longitudinal mesuré du point local vernal, qui est le point d'intersection entre les équateurs locaux de zodiaques terrestre et solaire.
<<< >>>