Page principale Table des matier

P. Svarogich

Principia de l'astrologie polyzodiacale

8. Conclusion

Formulons ici brièvement les buts, conclusions principales et résultats présentés dans ce travail:

1. Le but principal du travail présent est la formulation des algorithmes calculatoires de l'astrologie prévisionnelle en conformité à la description moderne physique et mathématique d'espace-temps. Comme une base ont été utilisée les moyens conceptuels de la geometrodynamique, généralement connu sous le nom de la théorie générale de relativité. Le nom de la geometrodynamique, utilisé principalement par spécialistes, refléte la nature de cette théorie, qui est plutôt la mathématique d'espace-temps. Si nous séparons la conception de la geometrodynamique des équations d'Einstein, la geometrodynamique est plutôt mathématiques, que physique. Nous pouvons rencontrer les phénomènes, qu'elle ne prédit pas, mais il est nécessaire décrire ces phénomènes en la langue de geometrodynamique. En ce sens la geometrodynamique, comme la mathématique d'espace-temps, n'est pas une théorie, mais une langue, en laquelle les systèmes rigoureux conceptuelles existants dans la nature sont décrit.

2. A l'avis de l'auteur, le but formulé est exécuté. Pourtant pour que ce devienne réalisable, nous devons abandonner la philosophie de l'action à courte distance, qui, comme il est généralement admis, est une base de la déscription de l'Univers adoptée dans les sciences naturelles. Cependant la possibilité d'existence dans la nature des phénomènes de l'action à longue distance n'est pas en désaccord avec les concepts de base de cette déscription. Pour éviter des contradictions, il est suffisant abandonner les tentatives de considérer une des interactions à courte distance comme une base des lois astrologiques. Une des notions principales, au moyen de qui nous avons reussi à réalisé notre programme, est la simultanéité. En fait nous utilisions constamment la possibilié de construire des sections à 3 dimensions purement spatiales de l'espace-temps quadridimensionnelle. Cependant il est bien connu qui il est possible formuler la geometrodynamique classique en la langue invariante quadridimensionnelle. Ce peut être témoigner en faveur de l'avis que la base physique d'astrologie, inconnu jusqu'aujourd'hui, n'est pas classique.

3. La nécessité de la description unie de tels deux phénomènes extérieurement différent comme le Zodiaque et le système des maison exige la possibilité de choix naturelle des sections purement spatiales à 3 dimensions de l'espace-temps quadridimensionnelle. La possibilité de telle description est basée aussi sur la nécessité considérer le Soleil comme un corps, qui engendre le Zodiaque, puisque la structure de Zodiaque, quand on utilise en premier lieu le principe de localité, est défini par la dynamique mutuelle de né et du Soleil. Sous l'usage de cette approche le système des maisons se passe être une projection d'un autre zodiaque, engendré par la Terre, sur le Zodiaque solaire.

4. En la partie traditionnelle de calculs astrologiques la déviation dans les résultats des calculs des positions de planètes dans le zodiaque solaire et terrestre selon les nouveaux algorithmes des valeurs traditionnelles sont moins qu'orbes, utilisées par la majorité d'astrologues pour les calculs prévisionnels. En ce sens la conception et les méthodes proposés de calculs ne sont pas en désaccord avec la technique traditionnelle astrologique de calculs et d'interprétation, parvenue à nous de Moyen Age. Néanmoins nous avons proposé la technique des aspects exacts, avec qui la précision de calculs astrologiques prévisionnels augmente par 2 ordres. Cette technique transfére la différence théorique entre les algorithmes proposés et traditionnels dans un plan purement pratique.

5. La technique proposé des calculs d'événement nous permet d'atteindre la résolution temporelle de 1-2 secondes du temps transit, demi-heure du temps réel dans les calculs d'après la méthode de progressions et 3 jours dans calculs d'après la méthode de directions. Pour atteindre cette précision la conception du temps symbolique progressif et directionnel a été changée. Les transformations linéaires temporelles, généralement pratiquées dans l'astrologie européenne médiévale, ont été replacées par les transformations conformes (non-linaires) de ligne des événements (ligne d'Univers) de né. Ces transformations permettent atteindre une très haute précision dans les calculs prévisionnels, pourtant exigent à leur tour l'information détaillée sur les mouvements de né, et avec cela la précision nécessaire de sa localisation spatiale est plusieurs centaines de mètres environ.

6. La conception unie d'origine de Zodiaque comme une construction dynamique engendrée par le Soleil nous permet déterminer la structure des zodiaques lunaire et planétaires avec une haute précision. Le zodiaque lunaire, apparemment, est d'importance considérable non seulement dans les calculs prévisionnels mais pour le développement de symbolisme astrologique. En différence des zodiaques solaire et terrestre il ne peut pas être décrit par les moyens de la geometrie élémentaire. A cause de ça l'échec d'astrologues antiques utiliser le zodiaque lunaire pour les calculs prévisionnels et l'interprétation devient compréhensible.

7. La description unie des points d'équinoxe, noeuds lunaires et planétaires locaux peut attribuer à l'augmentation de valeur des positions de noeuds dans la technique d'interprétation. Les noeuds lunaires locaux sont situés à proximité aux noeuds lunaires habituels à la distance de 10-20º pour la plupart de jour, mais pendant quelques heures chaque jour ils s'éloignent des noeuds ordinaires par la distance jusqu'à 100º et plus. En tels cas il est particulièrement facile trouver la valeur interprétative des noeuds lunaires locaux dans le thème natal.

8. En limites de la notion de l'origine fondamentale de corps massif central nous avons proposé à utiliser dans les calculs prévisionnels les points sensibles précédemment inconnus nommés comme cuspides de demeures d'un zodiaque de corps céleste massif, et leurs projections sur autres zodiaques (excepte les cuspide des maisons et demeures du zodiaque terrestre et les cuspides des maisons égales solaires sur l'ecliptique).

9. En limites de la technique de l'aspect exacte nous avons énoncé l'hypothèse de la valeur fondamentale interprétative de la notion de "triade fondamentale" (planète-aspect-cuspide). Comme un élément de techniques de l'aspect exacte la méthode de la rectification du précision sans événements de temps de la naissance à 1-2 secondes près. Cette technique a montré sa efficacité pour un nombre considérable d'horoscopes natals.

10. Primordialement nous avons été satisfaits de l'état de symbolisme astrologique, utilisé pour interprétation, et n'avons pas pensé des recherches dans ce champ. Cependant le système des idées et méthodes des calculs astrologiques proposé dans ce travail exige une révision essentielle de la base conceptuelle de calculs traditionnels astrologiques. Nous pensons que cette révision peut exercer une influence considérable sur l'évolution des structures symboliques dans l'astrologie moderne.

Pour conclure nous voulons noter encore une caractéristique (et peut-être, de notre point de vue, la principale) du travail présenté. La situation moderne dans astrologie, quand elle est surchargé par mysticisme et techniques douteuses de calculs, aussi bien que la charlatanerie astrologique largement proliférée peuvent seulement rebuter des personnes avec une bonne instruction en sciences exactes et l'expérience des recherches dans le champ des sciences naturelles. En fait plus exactement un homme pense, plus grand est sa chance à la première connaissance refuser à l'astrologie être un système des connaissances exactes. Nous espérons que le travail présent agrandit une chance de chaque telle personne de ne pas répudier l'astrologie au premier coup d'œil.

<<< >>>